Opérations

quelques enjeux en matière de préparation des décisions

 

Préparer une décision demande d'explorer ses conséquences compte-tenu de tous ses tenants et aboutissants et d'évaluer les risques auxquels sa réalisation va être exposée. Souvent, dans ce cadre, les entreprises souhaitent que les résultats d'un tel travail rassemble un large consensus auprès d'un cercle de responsables afin de garantir sa pertinence et de mieux engager les forces vives de l'entreprise dans sa mise en oeuvre. Cela suppose un outil de modélisation pour réaliser facilement, rapidement et en commun plusieurs scénarios prévisionnels. Cependant, les outils classiques, tableurs et CPM :

  •     Sont mal adaptés à cette tâche: ils sont difficiles à utiliser, maintenir et partager.
  •     Sont la cause que l'on renonce fréquemment à évaluer les conséquences d'une décision en raison du coût, du temps de construction d'un modèle et des contraintes de délais pour sa réalisation.
  •     Poussent, le cas échéant, s'en remettre à une seule personne pour la réalisation et la maintenance de modèles de prévision, ce qui crée des risques en matière de pertinence et de sécurité
  •     Rend difficile le transfert de la responsabilité de gestion des modèles à des tiers.
  •     Ralentissent la concertation des personnes concernées par l'élaboration du modèle.
  •     Sont à l'orgine, lorsqu'un modèle existe, de la difficulté que trouvent les personnes n'ayant pas participé à sa réalisation de prendre connaissance de son contenu pour le valider ou en tirer des enseignements.
  •     Rendent difficile, après la prise d'une décision, l'utilisation du modèle pour orienter la mise en oeuvre (rolling forecast).
  •     Motive, lorsqu'un modèle de prévision a été créé et pour ces mêmes raisons, les hésitations à le mettre à jour pour évaluer la décision suivante

Au total, le progrès des processus décisionnels demande de nouveaux outils. En effet, avec les outils classiques, la validation d'une décision est coûteuse et, lorsqu'elle est réalisée, n'apporte que peu de valeur ajoutée. Remarquons que les outils permettant aux dirigeants de préparer et de suivre les décisions s'ils ont évolué dans leur interface, n'ont que peu évolué fonctionnellement depuis plus de 10 ans en terme d’amélioration de la concertation, de fiabilisation et de réactivité.